Ce que j’ai appris en voyageant

Julien
Get news

Julien

Ingénieur de production
Backpacker quand la prod n'est pas down.
Curieux de nature, j'aime bien "faire des trucs" tech-related avec mes amis.
Si tu m'embêtes je t'automatise en Bash.
Julien
Get news

Disclaimer : Ce post ne vise pas à être une préface à un énième blog de voyage mais simplement à partager mon expérience personnelle sur la question. 

J’ai passé ma première frontière à 13 ans. Seul mais déjà accompagné d’un sac à dos, je me retrouve dans un avion en direction de Leeds Bradford. La machine était lancée, 8 ans plus tard, j’ai visité 12 pays différents.

Voyager est pour moi un plaisir égoïste, je tends à partir seul plutôt qu’accompagné. Moins d’inconvénients, de logistique, plus de liberté, banco.

Mais enfin, pourquoi tu voyages seul ? C’est bizarre …

C’est la réaction la plus commune que je reçois lorsque je raconte mes péripéties aux gens. Je comprends que le principe n’est pas forcément évident. L’explication elle-même n’est comprise qu’une fois qu’on saute le pas, qu’on accepte de partir vers l’inconnu. Le voyage fait grandir.

Mais il y a vraiment des gens qui font ça ?

À force d’arpenter les auberges de jeunesse d’Europe et d’Amérique du Nord, je me suis rendu compte que le phénomène n’est pas si marginal que ça. Cela m’a rassuré, beaucoup de « voyageurs indépendants » sont devenus de bons amis. Ils ont toujours des bons conseils pour les endroits à aller voir, dans les auberges les secrets se partagent.

Mais au-delà de ça tu dis que ça t’a fait grandir, comment ?

Le voyage c’est une rencontre entre un homme et un pays, une ville, une culture, des gens. La première chose que j’ai apprise, c’est sortir de ma zone de confort. J’étais un adolescent assez réservé, mais je suis sorti du cocon. La seconde, c’est l’anglais, le vrai. L’anglais comme moyen de communication avec n’importe quelle personne qu’on rencontre et pas comme une ligne dans un bulletin. Ça a vraiment été game-changer pour moi. Le voyage est le meilleur cours linguistique possible. 

Ces expériences m’ont aidé à me construire. Sans elles, je ne verrais pas les choses de la même manière et je ne serais pas capable d’appréhender l’inconnu avec autant d’enthousiasme. Je ne serais pas aussi  débrouillard et je ne prendrais pas autant de risques.

Maintenant, je n’imagine pas ma vie sans l’étranger. J’espère mettre le cap sur l’Asie du Sud-Est début 2018, si jamais vous connaissez quelqu’un qui cherche un ingénieur IT éclairé à Singapour laissez un message, 😉

Et, qu’on ne le se cache pas, voyager c’est sympa …

newyork_centralpark

New-York, En haut du Rockefeller Building – Août 2016.

moscou_julien

Moscou, Devant le quartier des affaires – Juin 2016

moscou_christsavior

Moscou, Cathédrale du Christ Sauveur – Juin 2016.

dublin_riviere

Dublin, Sur le fleuve Liffey – Mai 2016.

lisbonne_flamme

Lisbonne, Tombe du soldat inconnu, Juillet 2015

lisbonne_ruelle

Lisbonne, Une ruelle de l’Alfama, Juillet 2015

florence_dome-1

Florence, La ville musée depuis l’esplanade Michel-ange – Décembre 2015

montreal_mall

Montréal, World Trade Centre, Août 2016

sanfrancisco_palaceoffinearts

San Francisco, Palace of fine Arts – Octobre 2016

Et vous, amis voyageurs, vous avez un bon plan ? 🙂

_______________________
Sharing is caring😜
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Comments